Stress post traumatique lié vécu lors de l’accouchement (enfant qui étouffe)

AVERTISSEMENT: Les informations sur ce site n'ont pas pour but de prescrire la médecine. Ce site ne cherche ni à guérir, ni à soigner, ni à traiter, mais uniquement à présenter les solutions alternatives qui favorisent votre bien-être. Consultez donc obligatoirement votre médecin en matière de santé.



Le déroulement de la grossesse ainsi que l’accouchement sont généralement difficiles à vivre pour de nombreuses femmes. Pire encore ces deux périodes constituent chacune une véritablement source de stress post-traumatique chez bon nombre de femmes.

En effet, pendant la grossesse, la femme peut être gagnée par un niveau de stress important qui aboutit généralement à une dépression.

Cet état peut se prolonger jusqu’au moment de l’accouchement. La santé mentale de la mère qui vient d’accoucher se voit ainsi considérablement menacée. De nombreux facteurs peuvent être à l’origine de ce stress post-traumatique lié vécu par les mères.

Dans cet article, nous vous disons tout sur ce stress, les causes, les conséquences, et la manière de le prévenir.

Stress post traumatique lié vécu lors de l’accouchement (enfant qui étouffe)

Qu’est-ce qui peut être à l’origine du stress post-traumatique d’accouchement ?

Diverses raisons peuvent être à l’origine du stress post-traumatique lors de l’accouchement. On peut relater le fait que l’accouchement ne se soit pas déroulé dans les conditions initialement souhaitées.

Le stress post-traumatique peut aussi être lié à certaines situations difficiles ou malheureuses survenues lors de l’accouchement.

Parmi ces situations, on peut citer la naissance du bébé par césarienne, une intervention médicale urgente, l’étouffement de bébé, des hémorragies, l’utilisation des forceps, etc.

Ces diverses situations vécues peuvent laisser un souvenir douloureux pour la mère, et cette douleur peut se traduire par un stress aigu.

Ce dernier peut être provoqué par le personnel prenant en charge l’accouchement qui parfois peut se montrer particulièrement déshumanisant envers la femme qui accouche.

Entre insultes, paroles blessantes, négligences, agressions, etc., l’état mental de la mère, ainsi prise de panique, peut être durablement impacté.

Enfant qui étouffe à la naissance : quelles sont les conséquences de ce choc psychologique ?

Une fois gagnée par le stress suite à son accouchement, la femme peut perdre tout contrôle pour bien prendre en charge le nouveau-né. Les longues heures que prend parfois l’accouchement peuvent se transformer en cauchemar pour la mère qui se retrouve à bout de nerfs à la longue.

Conséquences directes : panique, angoisse et colère. Le stress post-traumatique après accouchement, c’est également un rendez-vous raté entre la mère avec le nouveau-né.

Elle ne pourra ainsi jouir des beaux moments qui suivent la naissance de bébé, car prise de stress et poussée par la peur de ne pas être à la hauteur. Elle peut souffrir de perte de nerfs, mais également perte de contrôle sur le comportement à avoir à l’égard du bébé.

Un accouchement difficile qui laisse donc des traces sur son état psychologique, mais aussi la santé de bébé.

Comment prévenir ce trouble à l’accouchement ?

Pour prévenir le stress post-traumatique lié à l’accouchement ainsi que ces conséquences désastreuses, le mieux est pour la femme enceinte de bénéficier d’un suivi optimal.

En effet, les personnes immédiates qui l’entourent, proches, amis, et même le médecin personnel, doivent l’aider à vivre de manière optimale les moments qui arrivent avant l’accouchement. Le même suivi doit également être de rigueur pendant et après l’accouchement.

Durant ces moments, la femme a besoin de compréhension, de gentillesse, d’amour, de protection, etc. Le tout dans l’objectif de l’aider à accoucher sans traumatisme. Ainsi, il y a de fortes chances que tout se déroule parfaitement.


Lisez aussi:

Stress post traumatique lié à l’enfance: quel traitement naturel ?

Syndrome de stress post traumatique chronique: quelles solutions ?