Comment évacuer la colère grâce au cri primal?

AVERTISSEMENT: Les informations sur ce site n'ont pas pour but de prescrire la médecine. Ce site ne cherche ni à guérir, ni à soigner, ni à traiter, mais uniquement à présenter les solutions alternatives qui favorisent votre bien-être. Consultez donc obligatoirement votre médecin en matière de santé.



La colère est un mal qui sévit en sourdine dans le psychisme humain. Elle peut conduire à des actes insoupçonnés quand elle n’est pas rapidement évacuée. Le cri primal est une thérapie créée dans les années soixante par A.Janov.

Elle peut aider à évacuer efficacement la colère, sans pour autant laisser de séquelles aux personnes qui l’expérimentent. Découvrez dans cet article, comment évacuer la colère grâce au cri primal.

Comment évacuer la colère grâce au cri primal?

Qu’est-ce que le cri primal ?

Il s’agit d’une thérapie développée par A.Janov. Sa raison d’être est de soigner certaines formes de névroses en faisant revivre aux patients, leurs douleurs les plus insupportables.

Ces douleurs doivent en effet leur permettre d’aller aux figurations primales qui sont reliées à la scène fondamentale qui est la cause même de la névrose.

C’est une expérience régressive intense qui va regrouper plusieurs évènements passés, sources de la colère de l’individu. Ce regroupement entraîne une douleur émotionnelle qui va donner suite à l’unification du patient.

Le cri primal : une thérapie libératrice

La colère est une émotion forte et vive qui peut découler d’une situation traumatisante ou alors de la réminiscence d’un souvenir. La personne en proie à la colère a alors besoin de se vider ou de libérer le trop-plein d’émotion.

Cette libération permet d’éviter la destruction du psychisme due à l’accumulation d’émotion négative.Toutes les formes de libérations ne sont pourtant pas bonnes. Dans le pire des cas, l’intéressé peut céder à ses pulsions.

Aussi, elles ne sont malheureusement pas toutes toujours appropriées, les plus dangereuses pouvant être des pulsions meurtrières. C’est là qu’intervient le cri primal. Il constitue donc une méthode qui permet d’expulser la colère de manière constructive.

Une psychothérapie efficace pour évacuer la colère

Le processus pour évacuer la colère avec le cri primal va se faire en trois étapes. Le psychothérapeute va procéder à l’exploration des sentiments du patient en commençant par la ligne du présent : il s’agit là du cortex cérébral.

Il va poursuivre par la ligne des souvenirs et des émotions qui est celle du système limbique. Il va enfin aboutir à la dernière ligne, celle de l’enfance qui se loge au niveau du cerveau reptilien.

C’est-à-dire que le patient va subir une sorte de régression psychique de la troisième à la première ligne.

Il va faire une progression décroissante du présent vers le passé pour éprouver des primals. Ces derniers sont en réalité des reviviscences de situations anciennes refoulées par le psychisme.

Le fait de les revivre va certes engendrer une douleur très intense, mais cela va permettre de déraciner la cause de la colère une bonne fois pour toutes. Cela peut se faire de plusieurs façons, mais celle qui a donné son nom à la thérapie est la meilleure.

Le cri va provenir du tréfonds du corps et du psychisme du patient. Il va avoir sur un lui un effet libérateur et salvateur.

Il faut dire que pour subir cette thérapie, il faut subir une certaine préparation psychique. Tout le monde n’a malheureusement pas un mental pouvant résister à ce type de bouleversement.

Si vous souhaitez subir cette thérapie, il est important de vous faire suivre par de véritables professionnelles. Il doit s’agir de praticiens accrédités, qui vont réaliser une pratique cohérente et conforme aux méthodologies et techniques de la thérapie primale.

Faites donc attention au choix de votre thérapeute.


Lisez aussi:

Colère noire démesurée: en parler à un psychothérapeute

Comment gérer sa colère avec la respiration abdominale