Stress post traumatique lié à l’enfance: quel traitement naturel ?

AVERTISSEMENT: Les informations sur ce site n'ont pas pour but de prescrire la médecine. Ce site ne cherche ni à guérir, ni à soigner, ni à traiter, mais uniquement à présenter les solutions alternatives qui favorisent votre bien-être. Consultez donc obligatoirement votre médecin en matière de santé.



Le stress post-traumatique est un trouble anxieux généralement lié à l’enfance et qui est provoqué par un événement traumatique. Ces événements traumatiques sont souvent à l’origine d’importantes détresses et leurs effets persistent parfois bien trop longtemps.

Heureusement, il existe désormais des traitements naturels pour vous débarrasser du stress post-traumatique. Découvrez-en quelques-uns dans cet article.

Stress post traumatique lié à l’enfance: quel traitement naturel ?

Traumatisme lié à l’enfance : débuter avec les tests « Adverse Childhood Experiences » (ACE)

Le questionnaire ACE est une étape très importante et plutôt efficace pour bien entamer une guérison ou une transformation de sa situation mentale. Il s’agit d’un ensemble de 10 questions auxquelles vous pouvez répondre et partager votre résultat avec votre médecin.

Cette étape vous permettra de normaliser vos discussions basées sur les expériences traumatiques de votre enfance et leurs impacts sur votre vie.

Sachez que lorsque vous parvenez à exprimer ou extérioriser ce qui vous arrive, vous affaiblissez ainsi les effets que cela pourrait avoir sur votre vie. Vous devez être ouvert d’esprit envers votre praticien de santé pour permettre à ce dernier de mieux vous orienter dans votre traitement.

Traitement naturel : la technique « écrire pour guérir »

Durant le processus de guérison, vous pouvez envisager d’écrire votre histoire d’enfance en vous servant de la technique « écrire pour guérir ». C’est une technique développée en psychologie et qui prouve que les effets de l’écriture constituent un moyen de guérison.

Cette technique vous demande d’écrire tout ce que vous ressentez sur le plan émotionnel et tout ce que vous savez sur les bouleversements émotionnels qui ont beaucoup impacté votre vie.

Au cours de cette rédaction, vous devez lâcher prise, vous laisser vraiment aller et franchir tous ces événements qui vous ont marqué et comment cela est arrivé.

Vous pouvez essayer de rapprocher ces événements de votre enfance, de vos relations parentales, de toutes les personnes que vous avez aimées ou que vous aimez maintenant.

Vous devez écrire sans vous stopper tout au moins pour 20 minutes par jour, et ce, pendant les 4 jours successifs.C’est un exercice qui a prouvé son efficacité et qui produit réellement des effets positifs sur la santé.

Faire de la méditation pleine conscience (Mindfulness Meditation)

Pratiquer la méditation pleine conscience ou la réduction du stress basée sur la pleine conscience vous permet de guérir les parties de votre cerveau qui ont été altérées par les expériences adverses de votre enfance.

Elle suscite également un changement dans les gènes qui contrôlent vos réactions face au stress.

Lorsque vous souffrez d’un stress post-traumatique provoqué par les abus sexuels durant l’enfance, le programme de méditation pleine conscience vous aide à diminuer les anxiétés, les dépressions et à éprouver moins de symptômes d’état de stress post-traumatique.

Pratiquer le Yoga pour traiter le stress post-traumatique

Il est plus courant de constater que les enfants qui font face à des expériences difficiles sont exposés à des tensions physiques de plusieurs années provoquées par le sentiment de la peur.

En effet, les recherches ont démontré que la pratique du Yoga vous permet de baisser le flux sanguin vers l’amygdale qui n’est rien d’autre que la zone d’alerte du cerveau.

Dans le même temps, le Yoga vous permet de rehausser le flux sanguin vers le lobe frontal et le cortex préfrontal.Tout ceci dans le but de vous permettre de bien réagir face au stress avec un grand sens de l’égalité d’âme.


Lisez aussi:

Stress post traumatique complexe pour le militaire en guerre

Stress post traumatique lié vécu lors de l’accouchement (enfant qui étouffe)